Comment pouvons-nous vous aider ?

Qu’est-ce que c’est une fraude ?

La fraude est l’utilisation de types de supercheries en vue d’obtenir un avantage, souvent de nature financière, d’une autre personne par des moyens malhonnêtes. Plusieurs mots font référence à des types de fraude : scam, arnaque, escroquerie, extorsion, imposture, tromperie, canular, subterfuge, ruse, manipulation.

Selon le rapport de 2019 Financial Cost of Fraud (« Coût financier de la fraude »), la fraude représenterait entre 130 et 190 milliards de livres par an. L’Office for National Statistics (ONS) (« Bureau des statistiques nationales ») estime que la fraude et la cybercriminalité touchent plus de personnes que toute autre infraction.

Fraudes les plus courantes :

  • La fraude d’avance de trésorerie : la victime envoie de l’argent à une autre personne en s’attendant à recevoir une contrepartie de valeur supérieure, comme dans le cas d’un prêt, d’un contrat, d’un investissement ou d’un cadeau, mais reçoit une contrepartie très faible, voire nulle.
  • La fraude contre les entreprises : activités perpétrées par un individu ou une entreprise de manière malhonnête ou illicite et en vue d’obtenir des fonds.
  • La fraude liée aux organisations caritatives : collectes de dons au profit d’organisations qui ont une action limitée voire nulle. Ces arnaques peuvent se présenter à tout moment et particulièrement pendant une urgence humanitaire très médiatisée.
  • La fraude à la carte bancaire : utilisation non autorisée d’une carte de débit ou de crédit, ou du numéro de carte, pour extorquer des fonds ou des biens de manière illicite.
  • L’usurpation d’identité : une personne prétend en être une autre pour réaliser une fraude ou une autre infraction.
  • La fraude sur internet : utilisation de services internet ou de logiciels connectés à internet pour escroquer ou exploiter des personnes.
  • La fraude liée aux investissements : offre sur la base d’affirmations fausses ou mensongères pour solliciter des investissements ou des prêts, ou permettre l’achat, l’utilisation ou la vente de valeurs de contrefaçon.
  • La fraude 419 (aussi appelée scam 419 ou arnaque nigériane) : la menace de l’usurpation d’identité est combinée à un type de fraude d’avance de trésorerie. Une lettre ou un e-mail en provenance du Nigeria offre au destinataire une « opportunité » de recevoir une commission de plusieurs millions de dollars que l’auteur (qui, soi-disant, travaille pour le gouvernement) essaie de transférer de façon illicite depuis le Nigeria.
  • La vente pyramidale ou le système de Ponzi : les sommes extorquées aux nouvelles victimes sont reversées aux anciennes victimes pour un semblant de légitimité. Toutefois, dans la vente pyramidale, les victimes elles-mêmes sont incitées à recruter de nouvelles victimes via le versement de commissions de recrutement.
  • L’arnaque du prêt hypothécaire inversé : des personnes peu scrupuleuses qui exercent dans le domaine de l’immobilier, des services financiers et dans une entreprise liée volent les fonds propres de personnes âgées peu méfiantes ou bien utilisent ces personnes à leur insu pour aider des escrocs à voler des fonds dans le cadre d’une opération immobilière.
  • Que puis-je faire pour éviter les fraudes ?

    1. Gardez à l’esprit les moyens employés par les escrocs pour vous contacter

    Les criminels :

  • Téléphonent à des personnes au Royaume-Uni et dans d’autres pays
  • Utilisent des sites pour proposer de faux services
  • Utilisent des adresses e-mail qui semblent officielles mais ne le sont pas

    2. Gardez à l’esprit les manières dont ils peuvent essayer de vous manipuler.

  • Les criminels tentent de vous faire croire qu’ils peuvent très facilement vous proposer quelque chose, comme un visa pour le Royaume-Uni, ou que votre dossier ou votre visa a un défaut.
  • Ils mettront tout en œuvre pour sembler très authentiques et utilisent parfois même un langage officiel. Ils peuvent indiquer qu’ils ont déjà des informations vous concernant, comme votre nom et votre adresse, ou le fait que vous avez déposé une demande de visa. Ils vous demanderont ensuite de l’argent ou des informations personnelles.
  • 3. Comment vous protéger

    Méfiez-vous si :

  • La proposition est particulièrement alléchante, comme l’obtention facile d’un emploi au Royaume-Uni ou un moyen simple et rapide d’avoir un visa pour le Royaume-Uni
  • Ils vous demandent de l’argent, notamment en espèces ou via des modes de paiement non sécurisés comme les transferts d'argent, les bons Ukash ou Paysafecard (que vous pouvez acheter dans un magasin), qui ne permettent pas de retrouver le destinataire
  • Ils vous demandent des informations relatives à votre compte bancaire ou votre carte de crédit, ou encore des informations confidentielles
  • Ils exigent que vous agissiez dans le secret ou immédiatement
  • Le site web ne semble pas professionnel (mal conçu et mal écrit) ou ne mentionne aucune information sur l’organisation
  • Il vous est demandé de répondre à un compte e-mail hébergé gratuitement, comme Hotmail, Yahoo Mail ou Gmail, et l’adresse comporte des fautes d’orthographe et de grammaire
  • Si vous avez des soupçons :

  • Ne divulguez aucune information personnelle et ne confirmez pas que les informations dont ils disposent sont correctes
  • Ne leur envoyez pas d’argent
  • Ne leur envoyez pas d’argent via des bons électroniques

  • Articles liés